Le voyage de Jeremiah
jour précédent jour suivant

4ème jour : la routine n'est pas encore installée

Hier soir, mes parents ont reçu un appel de l'ICAB. Suite à une augmentation subite du prix du visa, ils doivent rejoindre la personne de l'ICAB à l'ambassade demain 9H00 pour régler les frais de visa. Nous arrivons à l'ambassade à 9h15 conséquence directe du fait qu'un taxi nous ait plantés à mi-chemin parce que sa voiture surchauffait. En tant que chauffeur poli, il a quand même proposé une route moins encombrée que nous avons acceptée. La route en question avait surtout l'avantage de permettre un arrêt réparation que nous avons découvert 30 secondes plus tard, au milieu des voitures. Nous arrivons à l'ambassade à 9h15, mais pas de "Gennalyn". Elle arrive 10 minutes plus tard, surprise par le trafic (qui vient de faire son apparition à Manille).

Après avoir rempli les formulaires de demande de visa et payé finalement le montant initialement prévu - ah la fiabilité du renseignement philippin - nous allons chercher mon billet d'avion pour la France. Curieusement,  cette étape se passe normalement, un peu longue mais normale.

Puis vient le repas, je ne mange pas grand chose à la table officielle, je tiens à écourter ce moment pour ne pas rester assis. Mais je me rattrape (debout et en mouvement) en cuisine, sans que Maman le sache. C'est au bout du plat de pancit et de la quatrième mangue que Rose-Marie, la maid, m'interdit l'accès de la cuisine.

L'après-midi, nous restons chez Françoise et Jean-Claude, nos hôtes.

Augustin goût les joies de la piscine
Premiers contacts avec la piscine, je n'arrive pas à apprécier malgré la chaleur.

Puis petit tour au parc voisin. Sur le chemin, j'attrape un chat par la peau du dos, le plaisir de l'habitude sans doute. Puis ma soeur et moi essayons de partager les jeux et nos parents. Ca se passe plutôt bien, pour un début.

Amandine fait de la balançoire
Amandine reste sur les classiques - balançoire / toboggan, tout en s'appliquant à trouver des variantes plus  amusantes.
Augustin emprunte le tunnel J'emprunte le tunnel de la maison en plastique pour la première fois. Ensuite ce sera debout, et même sur le toit. T'inquiète pas Maman ! quant au toboggan, ce fut la tête en avant mais..... sur le dos.


Ce que ma soeur utilise pour se laver, c'est un tabo. Un instrument typiquement philippin qui sert à économiser l'eau et palie la fréquente déficience de la douche, faute de pression. Rappelez-vous, la petite beauté qu'ils m'ont faite lorsque mes parents sont venus me chercher. Ici pas la peine de mettre la grosse bassine qui sert de réservoir.
Au bout de quatre jours ici, j'admire sa maîtrise de l'engin.
Amandine se lave à la mode philippine

Au repas du soir, j'ai mangé au rythme normal (j'utilise beaucoup moins mes doigts pour faire des boulettes de riz) avec ma soeur Amandine et je lui ai même fait un bisou. Pour finir, j'ai vraiment eu beaucoup de mal à m'endormir. Car pour la première fois, mes parents me couchaient encore éveillé. Et là, il leur a fallu beaucoup, oui beaucoup de patience.